Instantané

Le vide

Le jour clément de ton ombre,
La lune a peint les étoiles,
Et ton nom en surfin ; 
Je vois l'origine de ta courbe,
Et le temps est un signe,
Le poète voit l'indécise posture :
Tes mots ont peur de voir leur vide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s