humour mordant

Mercredi

L’aile et les fans, ainsi gisent les six lances mais point d’aise anse, car si l’on marche longtemps, l’étang mûr et ses nés nus phares, cent outres, nez clair plu votre évide anse. Ah l’or, il faut garder six lances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s