journal posthume

Syndrome de l’enfant

Dans la cour de l’école, un enfant pleure. L’autre assène un coup de pied à son camarade. S’ensuivent coups et blessures. Un surveillant se précipite pour les séparer, pendant qu’il en est encore temps. La violence microsociale dans la cour est un reflet parfait pour exposer ces luttes intestines de l’humain. Autrefois, les hommes s’entraidaient pour survivre ; de nos jours, les hommes s’entredéchirent pour vivre. L’enfant gâté des temps modernes. Une guerre qui commence très tôt. la guerre physique et psychologique. Ce qui me frappait, depuis longtemps, c’était cette ruée brutale et bruyante dans nos cours d’écoles. Ça hurle !!! On entend, l’impitoyable et cruelle voracité. Une forme de régression élémentaire, à n’en pas douter. Marchez dans les rues, vous reconnaîtrez, aisément de loin, l’école avoisinante. Des cris à vous broyer le cerveau. De quoi s’enfuir à toutes jambes. Je ne crois pas à la vertu de l’innocence de l’enfant. Ceux-ci sont les hommes de demain. Chacun se heurte à ses handicaps. Notre société est dans un déni affolant. Depuis le début, quelque chose va mal. Pour avoir visiter d’autres régions du monde, où l’enfant semble bien plus mûr que la plupart des enfants que l’on rencontre chez nous, j’en détecte la différence. Celui-ci vit une précellence harmonieuse. Peut-être est-il moins déchiré que les enfants de l’Occident ? Peut-être vit-il simplement une réalité familiale, sans qu’il n’y ait besoin d’insister sur sa pseudo-place, celle-ci étant d’emblée incluse au sein d’une unité sociale ? Quand certains adultes évoquent l’enfant en eux, à quoi font-ils allusion ? Ils sont leur enfant d’hier, c’est tout… Je ne vois pas la différence, dans le fond. Il s’agit d’un syndrome. Trop parler d’enfant, c’est comme pas assez…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s