humour mordant

Excessivité

« L’évidence pourlèche les paroles. Mais à trop se déverser, il en vient des propos indigents ». Ainsi s’exprima le potelé marquis de la jouissance. Il leva son petit doigt et savoura un reste d’outrecuidante sauce au vin blanc. Jamais je ne le vis aussi plaisant, sa perruque abondante quelque peu de travers, mais sa mine rose lui seyait sans nul doute. « Je suis le parfait samaritain et, de mes dix doigts opportuns, je joue sur les cordes amulettes de chacun. N’est-ce pas enfin une victoire, alors que la tragédie prend des airs de victime ? Non, non, non ! Insupportable cette mise-en-scène ! J’ai bien fait de marcher à côté de mon paladin. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s