humour mordant

Confidence

Je ne crois plus, depuis belle lurette, à la démocratie, valeur illusoire d’un Occident surfait, en voie de sous-développement. Aller voter pour ceux qui ne nous ont jamais représentés : Foutaise que cela ! On subit le poids des crétins de masse. Je ne défendrai pas cette maïeutique de salon idéologique. Le pouvoir par le peuple : j’en ris. Jean rit. Il n’y a aucun mépris dans ce que j’écris. Pourtant, je ne jouerai pas dans la démagogie. Nous sommes pris en otage par une masse de prodigieux ignorants. Alors, voter ceci ou cela, tous pareils ! Les meilleurs n’arrivent jamais jusqu’au scrutin…

journal posthume

Petit-déjeuner

Prédilection du petit-déjeuner sur tous les autres repas. Une invitation au rite. Une longue promenade de mots. Elle aimait dire. J’étais sans écoute. J’entendais sans vraiment réaliser son dire. Je lui imposais toujours mon opinion. Non, c’est pire. J’étais simplement dans l’opposition dialectique. Absurdité morbide d’homme ! J’étais malade d’opposition. Polémique stérile. Elle s’enveloppait de sa robe de chambre bleu clair. Ses cheveux relevés en longues boucles. J’aimais son décoiffé. Son visage était fin. Elle parlait en appuyant avec les mains. Elle me regardait ahurie. Je revois ses yeux qui me disaient : Je ne comprends rien. Aujourd’hui, je sais que c’est moi qui ne comprenais rien.