journal posthume

Le pouvoir de l’internet

Edouard m’a rendu visite, et tandis que nous prenons, comme d’habitude, le café, nous parlons de chose et d’autre. Puis, de fil en aiguille, nous voilà à parler d’internet. Un ami d’Edouard, brillant informaticien, lui a révélé une bien inquiétante information : Nous sommes tous codifiés dans ce que nous dessinons, enregistrons, écrivons, publions. C’est comme une empreinte ADN, personnelle et singulière. Le traitement d’information est tel qu’à la seconde précise, il existe une conversion de tout ce qui se fait sur internet. L’information est si précise, qu’il est inutile de s’inquiéter sur nos droits d’auteurs. Tout plagiat, même infime, au vue de la toile infinitésimalement établie, est répertorié à la millième de seconde près. Mais, outre ce pouvoir, le « grand codeur » hiérarchise les données et établit un classement en fonction de son ordre d’apparition. Votre « substrat », si je puis dire, est bien protégé. L’histoire fera apparaître les supercheries, les copier-coller et toutes sortes d’usurpation. Je suis resté stupéfait. Mais, ai-je répondu à Edouard, on dirait Dieu et le Jugement dernier. Mon ami me regarde : Tiens ! je n’y avais pas pensé.

10 commentaires sur “Le pouvoir de l’internet

    1. A bien des égards, je trouve cela plutôt inquiétant, mais aussi, comme un juste retour, car, j’ai remarqué que les internautes n’ont aucun scrupule à réemployer des mots, des concepts, des idées, des styles qui ne sont pas leur. Une étude sur cet aspect des choses est en cours. Une étude plus approfondie étudie d’autres aspects de la pratique des internautes, et donc de l’humanité entière. Il semblerait que l’uniformisation et la pensée dissoute soit la grande faille de la masse impotente. Elle ouvre toutes les perspectives au totalitarisme…

      Aimé par 2 personnes

    1. Merci Julien. Dans le fond, nous sommes ce que nous sommes. Mais savons-nous qui nous sommes ? J’aime bien savoir que même la plus haute intelligence artificielle soit elle-même prisonnière des hommes et même de la création. C’est presque jubilatoire…Quant à notre réel, bonne question ! C’est bien de ne pas toujours être sûrs. Cette « intelligente faille » est ce qui nous permet de nous introduire dans la connaissance…

      Aimé par 1 personne

  1. Internet est atroce si nous nous retrouvons pas en chair et proches, nous serons séparés par ces écrans, ces faux miroirs, il nous manquera la dimension aquatique des salives, des yeux humides, ou flamboyants. La chaleur réelle et la consolation. La présence qui ne se situe que dans le présent incroyable fuyant.

    Aimé par 1 personne

      1. Est-ce un espace vrai ? il a sa fonction, il débloque nos méninges, mais il sera bien si nous en sortons, si nous retrouvons le chemin de l’autre proche de nous. de même ce qui se trame en nous. La machine ne doit pas nous prendre au piège. Ce serait démoniaque.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s