journal posthume

Etoiles fixes

Plus qu’un corps, une voix et plus qu’une voix, un regard, et plus qu’un regard, une joie. Le soleil peut disparaître et les étoiles filer dans une autre constellation, dans tes yeux, j’ai vu ton corps, et par ton corps, j’ai vu ton regard. De cette élasticité qui vient de la lumière, à l’aurore où tout se tait, quand tu viens plus près, ma Grande Ourse, mon Orion, ma Gazelle depuis Céphée jusqu’à la Voie Lactée, brillante, mes étoiles fixes et celles de l’Epée, combien de nuits à toutes les répertorier sur ton âme chétive et mon âme enfiévrée ?

Publicité

10 commentaires sur “Etoiles fixes

      1. C’est venu avec spontanéité. Peut-être décalé ?
        C’est beau de souhaiter l’infini à quelqu’un. Car, ces fois sont l’infini pour moi ! Agréable et gentil, mais à prendre comme il faut : élan du coeur !
        Encore merci !

        J’aime

      2. Idem de ma part: élan du cœur! Spontanéité! La gentillesse est un bonus, la cerise sur le sundae comme on dit ici. J’aime vous lire, j’aime vos écrits! Merci… infini à vous.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s