humour mordant

Serial Killer

.

Injonction violente, postulat impérieux, du psychopathe des mots au psychopathe des cieux, je gage que la différence soit mince. Un filet écumeux entre les dents époustouflées et la haine fait mousse. Les mots sont tordus face à de telles hideuses instances. Qu’as-tu Hervé à geindre avec du cyanure aux lèvres ? Marmite ombellifère et genoux sécables, voici des damnés qui susurrent en grinçant des dents. Des mots persiffleurs jusqu’au cou et ce serial killer a la gâchette facile. Au désert des imposteurs, la guerre fait des ravages. Les mots trouvent la chair et les canons tuent, lentement, un à un, les vivants. Qu’as-tu Hervé à imposer ta revanche, comme si tu avais peur ? Des mouches se piquent de ton assiette, et tes rocs cachent des crachats tortionnaires. Ceux qui ne sont pas heureux creusent les tranchées de la mort. Un seul mot ne suffit plus. Il te faut du nucléaire de haine. Cent coups qui se déversent, Hervé, et tu jouis de ta rage tel un enragé. Pourquoi Hervé ?

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s