Non classé

Incohérence d’internet

Course effrénée aux « like », dispendieuse anarchie névrotique de la reconnaissance artificielle, prostitution déguisée des mœurs des temps actuels. Regardez-moi, oh mon bon miroir, faites que j’existe sous les phares ! Narcissisme et quête désastreuse dans la tourmente d’une dérive de perte de sens. La quantité prévaut-elle sur la qualité ? Rassurez-moi que j’existe bien, car sans vous que serais-je ? Likez-moi, donc j’existe. Déplorable aveu au milieu de cette masse informe. Pourtant, quelques petites perles que l’on peut découvrir, ici ou là, même dans un fatras d’illusion. Je vois défiler les « like » à la seconde même où je publie et puis quelques défilements sans cohérence, sans volonté réelle de l’échange, des « like » sans fil conducteur, jetant sur le probable une ignominie d’improbables. A se lécher d’ennui devant ce vide écœurant.