Le verbe aimer

Le poète

Il n'a pas d'âge.
Il vient au monde avec la poésie.
Il n'apprend pas.
Il vit avec les mots qui l'embrasent.

Les mots le réduisent en poussière.
Il vole avec l'oiseau.
Il s'exclame des insolentes prières,
Puis s'endort avec le bruissement de l'eau.

Il fait son marché et s’étonne du monde.
S'il rêve d'un brochet,
Il repart avec une limande.
Son panier a quelque chose d'étoilé.

Il se souvient de chaque seconde,
Il surprend le vol d'un cygne.
Rares sont ceux qui lui font cette offrande
Le poète alors s'engage et en lui-même signe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s